« TIENS BON » : un demi-siècle de spectacles au pays

« Tiens bon ! » ou « les tribulations d'un histrion hors Paris »
Un des grands paradoxes français est que le métier artistique n'est concevable qu'à Paris, dans une langue  et à travers des usages qui font loi, aussi bien dans les institutions que sur le marché du spectacle, que dans les habitudes corporatistes ou avant-gardistes.

Avec les années 1968 apparaissait – au delà d'une déconcentration baptisée « décentralisation théâtrale» - une alternative proclamant le désir et le droit de faire métier ailleurs que dans la capitale.

Autre éthique, autre esthétique, autre aventure qu'un de ses pionniers raconte sous l'angle d'un « engagement » original, au « pays », c'est-à-dire :  à la base, en province, dans la rue...

Mêlant le point de vue à l'anecdote et le jeu à l'analyse, Alranq arpente un demi-siècle de chemins traversiers. De quartiers en villages, de veillées en festivals, du petit au grand sud, il va comme un maître-compagnon des tréteaux, prenant faits et causes, doutant, rebondissant, illustrant, questionnant, résistant.

Chevalier d'une cause qui a souvent perdu ses drapeaux et ses peuples, il va comme il alla.. sans autre certitude que l'exigence d'être son verbe et son espérance.

Pour plus de renseignements sur cette conférence, contactez nous au 04 67 30 34 71 ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.